Fin de mission pour Babette de Rozières : son avis sur la gastronomie réunionnaise

107

On en sait un peu plus sur le rendu de la visite de Madame Babette de Rozières missionnée par Sébastien Lecornu, ministre des Outre-Mer, pour la préservation et la promotion des patrimoines culinaires des Outre-mer. La Réunion est la première étape de ce tour des Outre-Mer que réalise Babette de Rozières. 3 jours intenses de rencontres, de visites, de dégustations pour capter l’essence même de la gastronomie réunionnaise. Puis, elle s’envolera vers Mayotte avant de visiter chaque territoire des Outre-mer: Polynésie, Nouvelle Calédonie, Saint Pierre et Miquelon, Martinique …

Mieux connaître les problématiques locales

Mardi. La journée a commencé par une visite discrète au marché forain du chaudron où Babette de Rozières a reçu un accueil chaleureux et a pu gouter à quelques fruits de nos étals et quelques gourmandises. La passion des producteurs sur place pour leur production locale a été pour elle un véritable enchantement. Suite à sa rencontre aujourd’hui à la préfecture avec quelques professionnels de la restauration, de la production locale et de la pêche, elle nous livre ses premières conclusions. “Il y a ici des pépites, à sauvegarder absolument, les producteurs sont dynamiques et proposent de nombreux produits dérivés. Quelle originalité. Mais , je suis aussi choquée par le manque de communication  entre les producteurs, les institutions, les agriculteurs … j’ai l’impression qu’ils découvrent le travail de l’autre. Il y a aussi un problème de transmission, c’est important de faire en sorte que les jeunes aient envie et puissent maîtriser les codes de la gastronomie locale. ” Lors de cette réunion, Babette de Rozières a pu grâce à un tour de table mieux comprendre les problématiques locales d’approvisionnement, de production locale, de partenariat avec l’Europe….

Cédric Dally fait partie de l’Union des Transformateurs de la Réunion , il est aussi président de la société Tradition 974 et de la marque Oté Grand Mèr :

Une représentation de la gastronomie au niveau national et mondial

La fondatrice du salon de la gastronomie des Outre-mer ne cache pas sa consternation, elle déplore qu’une telle mission n’ait pas été menée auparavant par les ministres  ultramarins et salue l’engagement du gouvernement actuel pour la gastronomie de l’Outre-mer. “L’objectif de ma mission est d’assurer la promotion de la gastronomie d’Outre-mer et de militer pour que toutes les cuisines d’Outre-mer rentrent dans le patrimoine immatériel de l’Unesco. Cela permettrait un éclairage important sur nos îles et nos territoires lointains, une nouvelle façon de les découvrir, ” clame notre militante. Durant cette mission , Babette de Rozières sélectionne quelques recettes qui feront partie d’un livret de recettes qui représenteront chaque territoire. Pour la Réunion : le gratin de chouchou, le gâteau de patate et le rougail boucané sont en tête de liste.

La Réunion , une gastronomie d’exception

Ce voyage dans notre île n’est pas le premier pour la chef de cuisine, au contraire il semblerait que la destination Réunion ait une place de choix dans le coeur de cette gourmande : ” les Réunionnais savent recevoir. L’île intense porte bien son nom, ce changement de paysage, cette grande variété de piments, la gentillesse des forains au marché . Il est important que les producteurs locaux restent dans leurs traditions et valorisent un maximum leurs créations . On retrouve à La Réunion, une richesse exceptionnelle de produits : du fromage local, du thé, du riz.. Je suis aussi épatée par la capacité de transformations des produits, par exemple pour le chouchou, vous exploitez tout : la patate, le légume, les feuilles…Je suis allée à Saint-Joseph, à Saint-Benoît, il faut sauvegarder votre cuisine riche de produits dérivés. Il y a une filière à développer ici c’est la farine, il y a de nombreuses matières premières  : la banane, le manioc… qui pourraient permettre la fabrication de farines locales.

Un produit que Babette de Rozières espère voir peut-être dans les semaines à venir dans le nouveau pavillon spécial Outre-mer qui ouvre bientôt à Rungis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Gastronomic © Copyright 2020. Tous droits réservés.
Close
X