Les Brasseries de Bourbon fêtent leurs 60 ans en grandes pompes

288

Dodo, Coca-Cola ou encore Tezi Tea, de nombreux Réunionnais connaissent ces marques de boissons, mais connaissent-ils l’entreprise qui fabrique localement tous les produits commercialisés sous ces marques ? Depuis 60 ans, Brasseries de Bourbon produit, importe et distribue une large variété de boissons alcoolisées et sans alcool sur le territoire pour satisfaire toutes les envies des consommateurs locaux : bières, boissons gazeuses, thés glacés, eaux, jus, boissons énergisantes, champagne – 22 marques, et plus de 200 références parmi lesquelles Bourbon, Heineken, Affligem, Dynamalt, Coca-Cola, Sprite, Orangina, Schweppes, Tezi Tea, Laurent Perrier, SanPellegrino

Plus de 80% des produits distribués par l’entreprise sont fabriqués localement et sont donc labellisés « Nou la Fé ». À l’occasion des 60 ans de l’entreprise, une conférence de presse a eu lieu pour dresser le bilan. Notre journaliste Jeetun Rajiv était sur place :

 

Désormais acteur incontournable dans le paysage économique réunionnais, Brasseries de Bourbon débute son existence en 1962, en commercialisant la première bière 100% locale : c’est la Dodo, une bière imaginée et conçue par le premier maître brasseur de l’entreprise tout droit venu d’Allemagne : Gerhard AVANZINI. La bière Dodo a su évoluer avec son temps tout en restant proche des Réunionnais, ce qui fait d’elle toujours un succès auprès des consommateurs locaux.

 

Fort ce premier succès, depuis 60 ans, les Brasseries de Bourbon n’ont cessé d’innover et de créer pour mieux répondre aux demandes des consommateurs et des clients, l’entreprise mettant sur le marché de nouvelles boissons inspirées des tendances de consommation observées dans d’autres pays (ex : les bières peu ou pas alcoolisées, les boissons moins sucrées ou sans sucres) ou de recherches locales. Sur ce dernier point, TEZI Tea, lancé en 2018, est une marque locale de boisson à base de thé créée par des Réunionnais pour les Réunionnais, 30% moins sucrée que la moyenne des boissons rafraîchissantes et sans édulcorants.

Brasseries de Bourbon aime aussi surprendre les consommateurs avec des références innovantes, qui répondent à leurs attentes, en termes de saveurs et de formats. En 2022, Pink Tonic – Tonic fruité élaboré à base de groseille – a été lancé, et 6 éditions limitées de Dodo dont une bière aromatisée sans alcool seront proposées aux Réunionnais au cours du 2ème semestre 2022.

Avec soixante années de présence sur le territoire, Brasseries de Bourbon est indéniablement un créateur de valeur sur / pour le territoire. L’entreprise compte 230 emplois directs permanents (plus de 270 personnes en ETP), investit entre 310K€ et 340K€ chaque année dans la formation pour renforcer les compétences de ses collaborateurs et accueille des stagiaires et alternants dans ses équipes chaque année, contribuant ainsi à former les futurs salariés réunionnais (100 stagiaires et 11 apprentis ces 3 dernières années). Un emploi direct aux Brasseries de Bourbon génère 7 emplois indirects localement, sur toute la chaîne de valeur.

Dans cette même logique de participer au développement du territoire, Brasseries de Bourbon privilégie autant que possible les achats locaux. Ainsi, en 2021, 44% des achats de l’entreprise se sont faits auprès d’entreprises locales (sucre, carton, film plastique, services de communication, conseil, etc.) soit près de 30m€ de biens et services achetés auprès d’entreprises réunionnaises.

Fière de ses origines réunionnaises et de son passé, Brasseries de Bourbon est aussi résolument tournée vers l’avenir

Pour ses 60 ans en 2022, elle inaugure une nouvelle salle à brasser d’un montant de 6,5 millions d’euros, financée par son actionnaire principal – le groupe HEINEKEN, entré au capital de l’entreprise en 1986 – et la Région Réunion via le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).

Ce nouvel outil, en permettant plus d’ergonomie, réduit le travail manuel des opérateurs tout en renforçant leur sécurité sur le site de production. Grâce à l’informatisation et l’automatisation, les processus de production seront mieux maîtrisés pour assurer une qualité constante des produits. Et le stockage des matières premières (malt et riz) se fait désormais en silo pour leur meilleure conservation. Un nouveau filtre permet enfin une meilleure performance des opérations de brassage de bières.

Au total, ce sont presque 38 millions d’euros que le Groupe HEINEKEN prévoit d’investir à La Réunion sur la période 2023-2025. « Nous sommes très optimistes quant au potentiel du marché réunionnais. Les consommateurs plébiscitent nos produits. Et nous avons de nombreuses innovations dans nos cartons pour surprendre les Réunionnais dans les prochains mois ! », conclut Edwin BOTTERMAN, Directeur Général des Brasseries de Bourbon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Gastronomic © Copyright 2020. Tous droits réservés.
Close
Gastronomic
X