Augmentation du prix du verre, des conséquences pour l’apéro ?

166

Les producteurs de boissons alcoolisées s’inquiètent de la flambée des prix du verre liée à la reprise économique et à la guerre en Ukraine.

La hausse du prix du gaz est le principal facteur de stress pour l’embouteillage. De nombreuses industries sont touchées, mais celle du verre est particulièrement impactée. En effet, ces productions sont particulièrement énergivores puisque les fours doivent chauffer le sable à plus de 1 300 degrés. Le gaz représente 75 à 80% de la consommation d’énergie.

De plus, le coût de la matière première pour produire le verre, les emballages plastiques et le carburant pour acheminer les produit ont eux aussi augmenté. Ainsi, le prix du verre a connu une hausse de 25 à 50% depuis le début de l’année.

Par ailleurs, l’offre est plus faible que la demande puisque pendant la pandémie, les chaînes de productions tournaient au ralenti. Elles tentent aujourd’hui de rattraper leur retard et de produire le plus de bouteilles possibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Gastronomic © Copyright 2020. Tous droits réservés.
Close
Gastronomic
X