Décès du fondateur de la Maison du Curcuma, Aimé Rivière aliais “Mémé Rivière”

587

Mémé Rivière est décédé. Aimé Rivière était le fondateur de la Maison du Curcuma, à Saint-Joseph, et  n’a eu de cesse de valoriser cette épice emblématique que nous retrouvons dans les cuisines de chaque famille réunionnaise. Le bien manger n’avait aucune limite pour lui, qui faisait la promotion du curcuma sous toutes ses formes, épice, vinaigre, ou encore confiture. Mémé Rivière exerçait ce métier avec passion et démontrait que l’agriculture n’est pas seulement une profession exigeante, mais qu’elle se vit aussi avec beaucoup d’amour.

“Je tiens à saluer la mémoire d’un Réunionnais authentique, pilier de l’agriculture réunionnaise, qui fut l’un des premiers à porter l’excellence de notre territoire au Salon international de Paris, notamment” indique le président du Conseil Départemental de la Réunion.

Une reprise par la famille

La famille  Rivière plante, récolte, et prépare pour vous de manière artisanale, toute une gamme de produits, allant des épices, aux sirops, en passant par de l’aigre doux de gingembre, des confitures, de la gelée, mais aussi des vinaigres. Issues d’une agriculture raisonnée, nos préparations venues tout droit de la Plaine des Grègues, dans les hauts de Saint Joseph, sur nos terres, vous accompagneront dans vos folies culinaires, et vous seront aussi utiles dans la confection de remèdes de grand-mères pour soigner les maux du quotidien.

AU COEUR DE LA TRADITION

Appelée capitale du « safran péi » par les habitants de l’île, la Plaine des Grégues est un charmant petit village situé au creux de montagnes verdoyantes où l’ensoleillement et la fraîcheur rendent la culture du curcuma possible. Depuis des décennies, les générations de planteurs se succèdent pour cultiver cette racine. La maison du curcuma vous invite à découvrir la fabrication de la poudre d’or qui fait la richesse des plats réunionnais (cari de poisson, de poulet…). Sans oublier les autres épices que vous pouvez humer en passant près des cuisines créoles comme le poivre, le massalé, la vanille, le gingembre en poudre ou confit, l’arrow-root etc.. D’autres produits du terroir qui prennent place sur les étagères des familles tels que de délicieuses marmelades sucrées au miel sont proposés à la dégustation et à la vente (tangor, mandarine, citron, goyavier…). Toute la maison du curcuma vous souhaite de vous émoustiller les pupilles en attendant de réjouir vos papilles

A LA DECOUVERTE DE LA PLAINE DES GREGUES

Entre la Rivière des Grègues et la Rivière des Remparts, la Plaine des Grègues est un village dont le nom provient de l’eau qui disparaît des bassins comme dans un filtre à café (« inn grèg » en créole). Situé à 600 mètres d’altitude, ce quartier des hauts de Saint Joseph compte à peut près 1900 habitants dont environ 30 familles de planteurs.Si la culture du curcuma était tombée à 5 tonnes par an vers 1989, grâce à la Fête du Curcuma et à sa médiatisation nous produisons aujourd’hui 13 tonnes par an. Nous sommes bien sûr bien loin des années florissantes où la Plaine des Grègues produisait 80 tonnes (vers 1980). Nous espérons cependant que le découragement dû à l’exportation massive fera place à un regain de motivation de la part des jeunes planteurs. Chaque année la Maison du Curcuma attire environ 22 000 personnes dans le mini-cirque de la Plaine des Grègues.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Gastronomic © Copyright 2020. Tous droits réservés.
Close
Gastronomic