Beaujolais Nouveau : connaissez vous son histoire ? 5 anecdotes !

129

SOURCE : LEGIFRANCE & site https://www.beaujolaisnouveau.fr/

La sortie des Beaujolais Nouveaux 2022 aura lieu le 17 novembre : l’occasion de déguster le tout dernier millésime des plus célèbres des vins primeurs, et de goûter à leur incroyable diversité. Et si vous en profitiez pour surprendre vos amis avec des anecdotes méconnues sur l’histoire des Beaujolais Nouveaux ? Découvrez notre parfaite antisèche sur leur origine et leurs évolutions !

 

1. Une genèse atypique pour les vins primeurs du Beaujolais

Il était une fois au XIXsiècle, un vin élaboré avec amour dans le Beaujolais, à partir de gamay noir à jus blanc. À la fois précoce et parfaitement adapté au terroir local, ce cépage permet aux vignerons de produire un nectar fruité, disponible dès l’automne. Quelques débitants de boissons sont ravis de pouvoir présenter à leurs clients, en avant-première, un vin du millésime en cours. Ils décident donc d’en acheter, non pas sous le manteau, mais directement « sous le pressoir » ! Les vignerons leur expédient les fûts jusqu’à Lyon ou Paris. C’est là, durant le transport, que les Beaujolais finissent de fermenter, juste à temps pour être dégustés chez les restaurateurs et cafetiers. Une coutume insolite, qui laisse toutefois bientôt place à une fermentation plus conventionnelle… 100 % au domaine !

 

2. La naissance tant attendue du Beaujolais Nouveau

Le 8 septembre 1951, un arrêté national interdit la vente de vins d’appellation avant le 15 décembre de l’année de vendange. Problème : les vignerons du Beaujolais sont habitués à distribuer leurs bouteilles avant cette période. Ils se mobilisent pour protester, mais leur inquiétude grandit au fil des semaines : leurs vins seront prêts d’un jour à l’autre, et aucune solution satisfaisante ne semble possible. La note officielle du 13 novembre 1951, publiée in extremis, récompense leurs efforts : la commercialisation de certains vins est autorisée avant la date butoir fixée initialement, à condition d’afficher « nouveau » sur l’étiquette des flacons. C’est ainsi que le Beaujolais « Nouveau » est né, deux jours seulement avant le lancement du millésime 1951 !

 

3. La Fête des Beaujolais Nouveaux prend finalement date

Qu’importe le jour, pourvu qu’on ait… les Beaujolais Nouveaux ! Depuis 1951, la date de sortie de ces vins primeurs varie en effet selon les années. Le 15 novembre est alors choisi officiellement en 1967. Administrativement parlant, ce n’est toutefois pas simple pour un vigneron de déclarer ses bouteilles à temps quand le 15 tombe un samedi ou un dimanche. En 1985, la soirée des Beaujolais Nouveaux est donc fixée au 3ème jeudi du mois de novembre. Une date porte-bonheur, puisqu’à partir de son adoption, la Fête des Beaujolais Nouveaux devient rapidement un véritable phénomène !

 

4. Une devise entrée dans l’histoire des Beaujolais Nouveaux

Leur succès, les jeunes vins le doivent en partie à leurs personnalités festives et conviviales, qui inaugurent avec panache le nouveau millésime. À tel point qu’à partir des années 1980, une simple phrase est immédiatement reprise par tous les épicuriens : « Le Beaujolais Nouveau est arrivé ! ». Pas besoin de publicité, cette devise est le fruit de l’enthousiasme des bistrots et cavistes, qui l’affichent spontanément sur leurs devantures. Les producteurs du Beaujolais participent eux aussi à cette réussite, grâce à leurs fêtes mémorables. À l’instar de Georges Duboeuf, l’un des plus célèbres négociants de la région : si ses premières soirées ne comptent que 30 invités, dans les années 1990 ils sont près de 800, venus de la France entière !

 

5. Des Beaujolais sans cesse en plein (re)-nouveau

Bien qu’ils aient soufflé leurs 70 bougies en 2021, les vins primeurs du Beaujolais ne se sont jamais sentis si jeunes, et continuent de rimer avec horizons nouveaux. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’on parle désormais de Beaujolais Nouveaux au pluriel : il en existe autant que de vignerons ! Chaque année, les « anciens » passent le flambeau aux plus jeunes. Aujourd’hui, la nouvelle génération perpétue ainsi les traditions des Beaujolais Nouveaux, tout en y apportant un vent de fraîcheur : mise en valeur de la diversité du terroir, pratiques innovantes ou encore respect de l’environnement. Par exemple, en 2020, plus de 150 exploitations viticoles de la région étaient labellisées en agriculture biologique ou en cours de conversion !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Gastronomic © Copyright 2020. Tous droits réservés.
Close
Gastronomic
X