Restauration : qu’est-ce que la mention « fait maison » ?

431

Qu’est-ce que la mention « fait maison » ?

Le « fait maison » est une mention dont peuvent se servir les restaurateurs afin de valoriser leur offre commerciale auprès de leur clientèle. Elle permet de signaler les plats cuisinés ou transformés sur place à partir de produits frais ou bruts ou de produits traditionnels de cuisine (huile, beurre, pain…). Elle a pour but de distinguer les plats de fabrication artisanale des plats ou ingrédients industriels, prêts à l’emploi, achetés en grande surface ou auprès d’un grossiste, réchauffés ou assemblés.

L’usage de cette mention est réglementé par la loi, notamment par la  section unique : utilisation de la mention “fait maison” (Articles D122-1 à D122-3) du Code de la consommation.

Quelles sont les activités concernées par cette mention ?

Les établissements de restauration commerciale suivants peuvent prétendre à cette mention :

  • restauration traditionnelle sur place
  • restaurants de chaîne
  • restauration rapide
  • restauration collective (cantine, cafétéria, scolaire et en entreprise)
  • vente à emporter de plats préparés (service de traiteur, food trucks, vente sur les marchés de plein air, dans les halles couvertes, sur un stand à l’occasion d’une foire, d’une fête, etc)

Quels sont les critères à respecter pour utiliser la mention « fait maison » ?

Pour afficher cette mention, il n’y a aucun processus de réglementation ou de labellisation. Il s’agit d’un simple usage informatif au consommateur.

Toutefois, certains critères sont à respecter pour pouvoir utiliser cette mention.

Une cuisine faite à partir de produits bruts

La cuisine portant cette mention doit être faite à partir d’ingrédients bruts et non transformés à quelques exceptions près citées ci-dessous.

Les ingrédients qui peuvent entrer dans la composition d’un plat « fait maison » sont les suivants :

  • Les produits bruts (produits crus) : ce sont des produits qui ont été réceptionnés par le restaurateur sans avoir été modifiés au préalable et en particulier par un mélange avec un autre produit ou par chauffage préalable.
  • Les produits non bruts que le consommateur ne s’attend pas à voir réaliser par le restaurateur lui-même :
    • les saurisseries (poissons fumés, rillettes et oeufs de poissons etc.), salaisons et charcuteries, à l’exception des terrines et des pâtés
    • les fromages, les matières grasses alimentaires, la crème fraîche et le lait
    • le pain, les farines et les biscuits secs
    • les légumes et fruits secs et confits
    • les pâtes et les céréales
    • la levure, le sucre et la gélatine
    • les condiments, épices, aromates, concentrés
    • le chocolat, le café, les tisanes, thés et infusions
    • les sirops, vins, alcools et liqueurs
  • Pour des raisons de sécurité sanitaire, les produits suivants :
    • la choucroute crue et les abats blanchis
    • sous réserve d’en informer par écrit le consommateur, les fonds blancs, bruns et fumets et la demi-glace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Gastronomic © Copyright 2020. Tous droits réservés.
Close
Gastronomic