Les 12 boulangeries de la “Case à Pains” placées en redressement judiciaire

249

Le patron de la Case à Pain, qui gère un réseau de 12 boulangeries sur l’île de la Réunion, a du se résoudre hier, à demander une procédure collective de redressement judiciaire pour son enseigne. Il emploi 210 personnes pour un chiffre d’affaires de 14 millions d’euros, mais aujourd’hui les difficultés et dettes s’accumulent en raison de l’inflation.

Deux pôles posent souci : l’énergie dont le prix a explosé, ainsi que le coût des matières premières.

Aucun licenciement n’est prévu pour l’instant indique Olivier Levy, mais il convient d’être protégé judiciairement dans ce type de conjoncture, surtout qu’il y a aussi un conflit bancaire avec un créancier, qui a eu pour conséquence le blocage des comptes de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Gastronomic © Copyright 2020. Tous droits réservés.
Close
Gastronomic