Saint Philippe : la Ferme Paysanne “Le Palmier”, du palmiste sous toutes ses formes!

238

Et dans notre petit périple gastronomique/terroir dans le sud : nous voilà atterris dans une jolie ferme auberge paysanne « Le Palmier » à l’orée d’un beau jardin paysager , vue imprenable sur une mer et un ciel grisâtres (hé oui il pleut tout doucement ce dimanche dans le sud sauvage)
Nous dégustons nos cocktails en picorant dans nos Samoussas et beignets citrouille pour un menu à venir « spécial Palmiste ».

Les cocktails du jour au goût fort prononcé de rhum, à déguster avant ou après le repas en digestif seront ce dimanche à la banane mignonne de Ste Rose,  aux oranges amères et à la passion, un poil trop sucré peut être ?

D’ailleurs, la salade arrive… à peine assaisonnée pour qu’on sente bien la douceur du légume… un palmiste rouge citronné et sa petite mayonnaise aillée.

Les plats principaux sont servis avec un sourire tranche papaye par la serveuse.
Place à un très bon poulet au palmiste et à un chou de vacoa, la spécialité de St Philippe, aux crevettes. Ils peuvent aussi le servir avec du boucané.

Et le final est un gâteau tison , sauce chocolat à part, en dessert
Nous avons eu en prime , l’occasion de voir un illustre gramoune du nom de « pépé Assim » , dont la famille célébrait l’anniversaire dans la salle principale, faire 1 karaoké sur du Richard Anthony , avec un émouvant “Et j’entends siffler le train”, avec une jolie voix tremblottante et chargée d’histoire… et autres succès du tan lontan. En dehors de ce bel intermède, il y a eu en sourdine les anciens tubes d’Oussanoussava avec notamment Flèr Malèr, que j’ai réécouté avec plaisir, et du.. Scorpion (oui oui, lol) ce fut rafraîchissant?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Gastronomic © Copyright 2020. Tous droits réservés.
Close
X