St Denis : escales gourmandes au Concorde, le restaurant bistronomique de l’hôtel Bellepierre

79

Lorsque vous avez besoin d’organiser un déjeuner de travail , je vous conseille d’aller les yeux fermés au Concorde de l’ Hôtel Bellepierre ****, Saint Denis de la Réunion. Non seulement, vous ne galèrerez pas pour vous garer, il y a deux immenses parking, mais ce qui est fort appréciable, c’est que tous les jours il y a 2 menus différents ( 29 euros, ou 39 euros) en sus de la carte classique.
Ce qui signifie que vous ne mangerez jamais la même chose et c’est très agréable comme perspective.
semaine.
Le chef est Pascal Loulou Archambault, il oeuvre à la tête d’une brigade composée d’une quinzaine de personnes pour 3 services/jour, du petit déjeuner au dîner, 7j/7. Non seulement il est solide pour piloter tout ça, mais il est solide aussi dans les goûts et les saveurs proposées.
Généralement, je ne mange qu’une entrée car elles sont très copieuses et présentent un panel de saveurs que les plats (souvent 1 viande ou 1 poisson) ne proposent guère.
Ainsi, il m’a été donné récemment de déguster à la petite cuillère une création de bouillon asiatique, d’algues vertes, des nouilles soba, avec des St Jacques mi-cuites comme je les aime, et surmontées de cheveux d’ange…
J’ai aussi pu déguster des cromesquis de canard succulents… ou encore , et c’est la photo ci dessous, une délicieuse salade (c’est une entrée lol, vous avez vu comme c’est généreux??) d’ananas crevettes revisitée. Ici point de sauce cocktail, mayo/ketchup/cognac, mais un assaisonnement nettement plus subtil, un enrichissement à base de coco, qui a servi à paner les crevettes, bien salées, et un tataki de thon très frais, et des morceaux d’ananas, tels quels, pour qu’on en apprécie la saveur , sans être noyés de sauce.

Un autre déjeuner au gré de l’humeur du chef. Cette fois, j’ai jeté mon dévolu sur la formule du jour, à 29  euros
Le chef Pascal Loulou Archambault a excellé dans de beaux cromesquis au canard fondant, sauce crémeuse aux champignons frais.
La photo parle d’elle même : ça croustille puissamment à l’extérieur pour donner du confit effiloché inside.

Le plat a été également une réussite !Il s’agissait d’un filet de perroquet cuisson nacrée, surmonté d’un bel aïoli, chips croquantes aux deux racines, risotto et une magistrale sauce aux lentilles corail et herbes.
Mention spéciale pour les cuissons de la crevette et des mini courgettes , grillées « minute »

Le dessert : une tarte fine aux pommes et caramel beurre salé a terminé le menu du jour.
Je vous avoue que je me suis contentée de la photographier , je n’avais plus de place pour la moindre bouchée.
Bravo l’équipe pour la signature de ces menus différents par jour , généreux et gourmands à 29€ formule complète. La vue sur la ville ne gâche rien.

J’adore cette adresse qui est ouverte aussi le lundi , jour de grande tristesse dionysienne en terme d’ouverture de restaurant. Et la vue sur la ville ne gâche rien….

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Gastronomic © Copyright 2020. Tous droits réservés.
Close
X