Concours de la meilleure saucisse de la Réunion : Bertrand Maillot consacré.

176

C’est la 4eme fois que le Journal de l’Ile de la Réunion organise le concours de la meilleure saucisse artisanale de l’île. Et cette année, après avoir tout goûté, le vainqueur est un charcutier de Saint Paul : Bertrand Maillot, situé dans un écart, au Guillaume, au beau milieu du village.

15 établissements étaient en lice, écrit Alexandre Bègue, critique culinaire réunionnais, et rédacteur au sein du JIR. Le concours s’est déroulé au Lux Hôtel de Saint Gilles et 15 saucisses ont été goûtées, notées, pour leurs qualités gustatives, le taux de gras etc.

15 établissements sélectionnés

Chez Alex (Sainte-Clotilde) • Chez Alexis (La Plaine-des-Palmistes) • Charcuterie Chane-Kune (Saint-Pierre) • Charcuterie Dugain (Saint-Benoît) • Chez Jean-Claude (Piton Saint-Leu) • Label Tranche (L’Étang-Salé les Hauts) • Chez Loulou (Salazie) • Charcuterie Maillot (Le Guillaume) • Charcuterie Marianne (Bras-Panon) • Maison Minatchy (Sainte-Marie) • Charcuterie Morel (Saint-Joseph) • Chez Paulo / Oasis (Le Port) • Chez Payet Marie-Céline (La Rivière Saint-Louis) • Charcuterie Soubadou (Le Tampon) • Charcuterie Vee (Cambuston)

Le jury, les a donc départagées et était constitué de :  Florice Houngbo, journaliste Clicanoo, Thierry Kasprowicz, directeur du Guide Kaspro et critique gastronomique, Nathalie Técher, journaliste du JIR, Jean-Philippe Lutton, journaliste du JIR, Stéphanie Martimort, responsable commerciale et communication du Lux Saint-Gilles, Émilie Marty, journaliste du JIR, Stéphanie Volsan, journaliste indépendante.

Le vainqueur est installé au coeur du Guillaume St Paul

Ce marmaille de Salazie, Mare à Martin, est arrivé à Saint-Paul il y a dix ans, et au Guillaume précisément en 2017. Quand il ouvre sa boutique de primeurs, cet agriculteur se dit que la charcuterie serait un bon complément. Son enfance passée auprès des “anciens” à charcuter le dote d’un savoir-faire certain. “On tuait le cochon et on partageait les produits avec notre entourage.” Un grand moment de convivialité bien connu dans nombre de familles réunionnaises. Il profite que le local contigu à son commerce se libère pour se lancer. La charcuterie ouvre ses portes en février 2020, peu de temps avant le premier confinement, dont elle tire partie grâce sa proximité avec la clientèle des alentours contrainte aux attestations. Très vite, son boudin du samedi cuit sur feu de bois se fait remarquer, et les saucisses aussi” écrit Alexandre Bègue dont l’article complet est à retrouver dans l’édition du JIR de ce dimanche 5 septembre 2021.

Join the Conversation

  1. Bonjour
    C’est possible d’avoir l’adresse de la charcuterie Bertrand Maillot ?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Gastronomic © Copyright 2020. Tous droits réservés.
Close
X