Sainte Suzanne : la Riviéra prend ses marques au Bocage

204
Deux fois j’ai eu l’occasion d’aller me restaurer un midi au sein de cet établissement situé au bord de la rivière de Sainte Suzanne sur le site du Bocage.
Et par deux fois je n’ai pas été déçue de la cuisine.
C’est un restaurant dont la carte change chaque jour au gré du marché du chef, Fabien Balthazar, la petite trentaine et qui se plait à dire qu’il est autodidacte. Il a débuté comme plongeur et sa carrière s’est faite au gré d’un concours de circonstances. Le chef est parti , il a eu le culot de dire qu’il voulait le remplacer et qu’il s’en sentait les épaules. On lui a fait confiance. Et ce fut un pari gagnant
Il a donc travaillé dans de nombreux établissements de Saint Dénis et de l’Est , et a pris les commandes depuis quelques mois à la Riviera, où il excelle dans une jolie cuisine créole et métropolitaine.
Cette semaine, j’ai donc eu l’occasion de tester son bol renversé au poulet mais aussi son petit rougail morue la marmite comme il l’appelle et aussi du canard au rhum ambré.
Mention spéciale pour ce canard qui était d’un fondant laissant comprendre qu’il a mijoté pendant des heures et des heures le matin même.
« Tous les jours n’a un bon cari et mi vive pour ça » nous indique le chef.
En revanche pour le service, soyons honnête, ça pêche franchement à certains moments. Inégal, oubli, mais il est tellement sympa ce serveur qu’on lui pardonne bien volontiers.
En soirée , les mets sont plus élaborés et voient même des crevettes flambées , de la langouste, de jolies grillades. C’est bon , sans prétention et c’est dans la simplicité avec le coeur ouvert qu’on réalise parfois les meilleurs repas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Gastronomic © Copyright 2020. Tous droits réservés.
Close
X