Tampon : le restaurant l’Olivier, cuisine française en bleu & blanc

77

Ma première expérience à l’Olivier remonte au 22 décembre 2019. Un midi. Ce restaurant tamponnais L’Olivier offre de l’excellente cuisine française  et est situé dans une case créole, rue Marius et Ary Leblond.

Nous avons , avec cette chaleur, opté pour la terrasse arrière de cette petite case créole jaune et bleue, très ventilée et choisi deux salades gourmandes.
Car nous l’avons découvert au moment du service : ces salades ne sont pas juste “composées” dans l’assiette, elles sont cuisinées et avec soin.
Ma salade dont le nom était « Symphonie Végétarienne » par exemple m’a fait joliment voyager dans plein de saveurs : une mozzarella di bufflonne et son pistou maison traditionnel, avec des légumes glacés grillés, aubergines, courgettes et deux poivrons, parmesan, purée de pommes de terre à l’huile d’olive, et le sorbet acidulé du moment (aujourd’hui c’était du goyavier)… avec son sel croquant au cacao (oui oui !!)
Le chef excelle dans le taillage des fruits et ses légumes, avec une assiette qui arrive aux faux airs de “mini jardin”, menthe, persil… tout y est…
Même soin dans l’assiette de mon vis à vis, pour la “Salade des Deux Mondes” qui allie la terre et la mer. La mâche répondait joyeusement à des toasts croustillants au foie gras de canard maison (parfaitement marbré et roulant sur la langue, donc on SENT LE SAVOIR FAIRE de ne pas trop cuire le foie), du poulet fermier très chaud à l’indienne, des noix de St Jacques juste snackées et des gambas mi cuites.
Oui c’est cuisiné, il y a de la qualité à tous les étages et un service splendide où le chef accueille personnellement ses clients dès que vous passez la porte.
Le chef m’a d’ailleurs conquise dès l’amuse bouche avec son potage succulent aux épinards (une tuerie!), où il a parfaitement respecté la saveur de l’épinard, tout en l’alliant à de la crème et un soupçon de parmesan….
Nous avons terminé le repas avec un café bio d’Ethiopie , en grain , du terroir d’Anfiloo Wallaga… et quelques douceurs “miniature”, où la couleur locale (comme le gâteau Tison) est bien présente mais re-visitée (version Baba au Rhum vieux)… Une belle adresse que je garde précieusement pour une future escapade dans le sud !
Les assiettes sont toujours aussi généreuses, toujours cet amuse-bouche offert, ces soupes goûteuses et crémées à souhait ( ce soir là, c’était carottes/cumin)… le chef omniprésent, tout de noir vêtu avec ses légendaires lunettes carrées… des cuissons PARFAITEMENT maîtrisées, du bleu de ma viande, au riz du risotto marin … je vous ai décrit le délicat Restaurant L’Olivier où j’ai eu le plaisir de dîner . Mon seul regret est qu’il soit dans le sud.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Gastronomic © Copyright 2020. Tous droits réservés.
Close
X