“Bushido Ramen” : les Ramens japonais débarquent à Saint Pierre

1.4K
Cloisons en papier, petite devanture volontairement pas travaillée : fermez les yeux et poussez la porte : vous êtes au Japon, à l’île de la Réunion !
Ils viennent tout juste d’ouvrir, leur restaurant a été inauguré le 9 janvier,et ces jeunes amoureux du Japon et de sa gastronomie populaire importent le concept des nouilles Ramen dans l’île.
Stéphanie gère ce restaurant qui vient d’ouvrir sur St Pierre, Rue du Four à Chaux.  Avec son ami Sébastien, leur voyage au pays du soleil levant a été pour eux une révélation.
“Après un voyage au Japon en 2014, nous sommes convaincus que les Ramen sont un plat phare de cette cuisine.  Le concept, explique-t-elle, c’est un “Ramen Ya”. Il y en a plein au Japon, et nous allons, comme dans ce pays, être ouverts du mardi au samedi de 11h30 à 21h en continu, et petit bonus, comme là-bas, nous allons complètement ouvrir la cuisine pour que tout le monde voit ce qui se passe dedans “.
Leur restaurant a été baptisé : Bushido Ramen , et là bas, tout est fait maison, depuis la coloration des oeufs, jusqu’aux nouilles qui sont maturées afin de leur conférer saveur et tendreté au moment du service.
Côté bouillon, regardez, c’est aussi du fait “maison” car le principe d’un bol de Ramen : ce sont des nouilles noyées dans un bon bouillon avec des ingrédients ajoutés “minute” qui cuisent instantanément dedans.
Comme au Japon, les Ramen sont à base  de poulet , et/ou de  porc, et notamment l’échine, mais le restaurant, s’adapte et propose aussi une version veggie.
Comme ci dessous, un “Shoyu ramen végétarien” avec un ouillon de légumes, carottes et pakchoï sautés, menma, cive et œuf mollet

Et pour que l’expérience soit complète, le restau a même poussé le total look jusqu’à vous proposer des boissons qui ne se consomment qu’au Japon ! Exemple avec cette limonade ou encore cette bière, ou cette bouteille de saké, encore un incontournable de la culture japonaise comme l’est le vin dans notre culture.

“S’adonnner à la découverte du “vin” japonais prend du temps. Notre palais n’y est pas habitué et demande de la persévérance, précise Stéphanie. Ce breuvage oscille entre 14 et 17 degrés, dépaysement garanti”. A  consommer bien sûr avec modération  :
Miso ramen avec bouillon de volaille, nouilles maison, tranches de porc charsiu et légumes sautés !
Les Ramens allient aussi dans ce restaurant la Terre et la Mer, avec boeuf, algues et poisson ici
La version 100% poulet : on appelle ça les “ori ramen” dont la recette est la suivante : un très chaud bouillon de poulet et légumes, charsiu de poulet, poireaux, chou, champignons shitake et Black fungus et œuf mollet !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Gastronomic © Copyright 2020. Tous droits réservés.
Close
X